Soirées citoyennes

   

Notre Parc… en 2027 : parlons-en !

Venez exprimer votre point de vue, vos envies, vos convictions, vos engagements… et réfléchir ensemble à ce que sera le territoire du Parc de Lorraine dans 15 ans.   

L’occasion de dire ce que vous espérez, ce que vous redoutez et de formuler un vœu !   

3 rendez-vous ou soirées citoyennes vous sont proposées les 4, 5 et 6 avril prochains.   

Chacun d’entre vous est invité à y prendre part et à débattre autour des thèmes que sont :   

- Préserver la nature
- Améliorer notre cadre de vie
- Animer la vie sociale, économique et culturelle
- Le Parc de Lorraine dans son environnement régional dans 16 ans ?

Article de l'Est Républicain du 4 avril 2011

  

Article de l'Est Républicain du 7 avril 2011

  

10 réponses à Soirées citoyennes

  1. SAFFROY Jenny dit :

    Il y a 11 ans, nous avons choisi d’habiter dans le Parc naturel régional de Lorraine pour la beauté de ses paysages et la qualité de vie que ce territoire pouvait offrir : des petits producteurs locaux, des sentiers de promenades au départ de nombreux villages, des sites magiques comme Hattonchâtel ou le Lac de Madine, un petit patrimoine bâti et naturel comme il n’y en pas toujours ailleurs…
    Amoureux de patrimoine et de vieilles pierres, nous sommes parti à la recherche d’une maison traditionnelle lorraine. A l’époque, beaucoup de maisons étaient à l’abandon. Nous avons choisi de réhabiliter ces maisons qui ne sont pas dénuées de charmes à condition de les aimer et de les réhabiliter avec un peu d’imagination. Beaucoup de zones pavillonnaires se sont développées depuis dans ces petits villages, grignotant un peu plus sur des espaces de vergers. Notre voeu serait de pouvoir offrir la possibilité à tous (budget, savoir-faire..) de réhabiliter des maisons anciennes avant même de laisser s’implanter des pavillons à la mode « Américaine », sans quoi nos spécificités disparaîtraient à terme. Pour cela, il convient non seulement de faire aimer ce patrimoine mais aussi de mieux faire connaître les offres souvent trop confidentielles. Enfin, un guide d’aide à la réhabilitation de ce patrimoine spécifique mais adapté à notre mode de vie contemporaine pourrait peut-être aider à mieux redéfinir l’espace et l’utilisation des pièces existantes ( optimisation des pièces situées au sud etc…) et rendre ainsi ces maisons moins énergivores. Cela pour contribuer à plusieurs objectifs : Consommer moins d’espaces verts en limitant ainsi les constructions neuves avant même d’avoir épuisé l’existant, contribuer à la diminution des ressources fossiles en optimisant l’architecture lorraine au contexte contemporain (bâti extérieur et intérieur), valoriser notre patrimoine.

    • fabricem dit :

      Le territoire du Parc est effectivement riche de propositions de découvertes en tous genres. Beaucoup de participants ont souligné l’intérêt de réhabiliter les différents éléments du patrimoine rural. La consommation de l’espace est également une préoccupation exprimée dans l’atelier 1. Ces pistes seront reprises dans les propositions d’action pour le projet de territoire. La réalisation d’un guide de la réhabilitation est effectivement ressentie comme un besoin. Avez-vous des suggestions à proposer pour les intégrer dans un guide de la « bonne réhabilitation du patrimoine »?

  2. miloudi dit :

    Comment faire connaître aux habitants du Parc la ou les spécificités du patrimoine naturel qui se trouve directement sur leur commune ? Comment un nouvel habitant peut-il être sensible au patrimoine qui l’entoure si il ne connaît pas ce patrimoine ?
    Installé depuis plusieurs années dans le Parc, je n’ai jamais eu d’informations (ni de la part de ma municipalité, ni de la part du Parc) sur ce qui compose le patrimoine où je vit..Pourquoi lorsque nous nous installons dans une commune du Parc, nous ne recevons pas un petit guide qui puisse expliquer l’histoire de notre commune et le patrimoine qui le compose ?
    Merci

    • fabricem dit :

      Des habitants, acteurs du territoire, ont témoigné de leur engagement dans la commune et dit leur passion de l’histoire locale. des initiatives sont prises dans des communes comme à « Les Eparges ». Les difficultés de communication et de transmission des connaissances du patrimoine historique ou naturelle ou même des savoir des savoir-faire ont été soulignées lors de toutes les rencontres avec les habitants. Qui serait susceptible de participer à la rédaction du guide que vous évoquez?

  3. miloudi dit :

    Spécial Investigation, hier soir sur Canal +.
    Gasland : le scandale de l’eau empoisonée.
    Un reportage très bien fait et qui montre les absurdités de l’Homme en Amérique du Nord. Jusqu’où irons nous pour nous détruire ?
    L’économie passe toujours avant l’écologie….
    J’espère que le Parc naturel régional de Lorraine sera vigilant sur la volonté du gouvernement actuel d’ ouvrir des sites d’exploration de gaz de schistes.Il semblerait que la géomorphologie soit favorable dans notre Région. Pour moi, le Parc doit aussi servir à veiller à la qualité environnementale !!!

    • fabricem dit :

      L’exploitation du gaz de schiste est une préoccupation forte partagée par de nombreux habitants, d’autant plus que nous manquons d’information à ce sujet. Un débat régional est souhaitable. Le Comité Syndical du Parc réuni le 18 mars a approuvé une mention dans ce sens et a demandé à son Président Thibaut Villemin de l’adresser au Préfet de Région.
      Cette motion sera mise en ligne sur le site provisoire du Parc : http://ww.pnr-lorraine.com/

  4. Jane dit :

    Je suis ravie de voir que le site de Madine est en pleine transformation : une maison de la nature, une maison des pêcheurs et surtout une énorme plage plantée de palmiers, le Parc naturel régional de Lorraine est-il associé à ce genre de projet ? Le réchauffement climatique est-il à l’origine du choix des plantations ?

    • fabricem dit :

      L’avenir du site de Madine a été évoqué lors de la journée des acteurs du Parc du 14 avril. C’est un pôle touristique structurant du Parc, il constitue également un milieu naturel particulièrement intéressant, par sa dimension le site de Madine est concerné par la « Loi Littorale », ce qui constitue une forme de protection.
      Les suggestions et les avis sur le devenir de ce site sont bien sûr très importants pour la construction du projet de territoire.

  5. VIRION Raymonde dit :

    Bonjour,
    Qu’est-ce qu’une ville porte? J’habite à la limite du Parc côté est et il y a très peu d’initiatives visibles de la part de la municipalité et de la Communauté de communes du Saulnois (probléme de com?). Les agriculteurs comme les particuliers et jardiniers amateurs utilisent beaucoup (trop) de produits phytosanitaires et autres poisons (raticides, tue-limaces…) ce qui fait malgré tout les affaires du Magasin vert. Les municipalités ont du mal à changer les habitudes, bien qu’elles soient ouvertes à des sources d’économie et à une certaine culture. Pour beaucoup, le développement économique passerait par les lotissements mais les jeunes s’en vont, la population vieillit et les vieilles maisons ne sont plus entretenues.
    Très peu d’habitants se sentent concernés par les milieux naturels non cultivés et ceux qui travaillent n’ont pas le temps de faire de l’animation. Le PNR a-t-il des contacts réguliers avec les associations et autres structures (Conservatoire des sites lorrains, CPIE Champenoux, Nature et patrimoine du Saulnois, Floraine, ONF…) pour une coordination des efforts ?
    J’ai aussi acheté une vieille maison et c’est un chantier permanent, sans aide mais avec une réglementation contraignante (bâtiments de France) que les voisins du patrimoine classé ne respectent pas beaucoup (portes, fenêtres, volets). La plupart des habitants ont compris qu’il est plus facile de se passer des autorisations ou permis de construire et de mettre du PVC ! Les administrés sont d’abord des électeurs, n’est-ce pas ?
    Lorsque je serai en retraite, je pourrai plus facilement participer à des actions pour la nature et l’environnement, pour le moment c’est très difficile.

    Sincères salutations

    • fabricem dit :

      Bonjour,
      Une ville porte est une petite ville qui se situe en proximité du territoire du Parc, c’est donc une entrée du Parc notamment pour les visiteurs mais c’est aussi un centre de vie et d’animation qui irrigue le territoire, à proximité de chez vous les villes portes sont Château-Salins, Dieuze et Sarrebourg.
      De nombreuses initiatives sont prises conjointement par les différents partenaires publics, socio-professionnels ou associatifs mais ne sont pas toujours médiatisés. Par rapport aux sujets qui vous préoccupent des projets sont conduits en partenariat étroit avec les associations que vous citez, à titre d’illustration l’équipe technique du PnrL intervient avec la FREDON Lorraine pour monter avec les communes des programmes pilotes en matière de bonnes pratiques de gestion des espaces verts ou espaces publics (gestion différenciée).
      Par ailleurs vous avez raison, la reconquête des centres de village et la densification de l’habitat est sans doute une nécessité.
      Si vous le souhaitez vous pourrez vous investir et aider à faire connaître les différentes initiatives prises sur le territoire en devenant « messager du Parc ».

Répondre à VIRION Raymonde Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>